Au Jardin Dedans/Dehors L'été La vie ordinaire

Fenêtre ouverte sur la volière du monde

Jardin de fleurs roses. Explosion de jaune vif, pousses en attente palottes et tendres, fleurs bleues naissantes, graines de pivoines que je vais ramasser, boutons de fleurs blanches en surprises, des graines qui n’ont pas poussé l’année dernière emplissent le bac sous les deux géants, le mâle et la femelle kiwis qui font de l’ombre au déjeuner.

Le ciel est dingue de beauté et la nuit a été suffisante. J’ai enfilé les même vêtements qu’hier, pressée, blasée et aussi parce que j’aime bien le rendu de ce débardeur sur ma poitrine libre, j’aime bien la légèreté de la chemise sur la couleur de peau, et le blanc du tee-shirt, j’aime bien le bleu du lin et le sigle de qualité, j’aime l’idée de me sentie jolie, simple dans des vêtements bien confortables.

Le thé m’attend. Montagne bleue. J’aimerai écrire tout le matin. Ces mots là, une image, un texte sur le jardin et le temps lent qui me répare, quelques mots inventés, un mot, un dessin en carré, et le ciel. Beaucoup de travail en somme et une montagne de petits carnets à créer, quotidien et poésie, chroniques de l’ordinaire, le monde à ma façon.

J’écris dans le bureau, fenêtre ouverte sur la volière du monde. Je bois mon thé lentement, le moment est parfait, j’apprends.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *