Des livres pour revenir à soi Extraits précieux Sorcière tu deviendras, Sorcière, c'est un métier ?

Tu seras une sorcière, ma fille

« Avoir un corps procure tout un tas de plaisirs. N’es-tu pas heureuse quand tu te glisses dans des draps qui sentent bon la lavande et le soleil ? N’es-tu pas heureuse quand tu trouves une clairière et te laisses réchauffer par les doux rayons du soleil par une froide journée d’hiver ? N’es-tu pas heureuse quand une brise fraîche te caresse alors que tu es assise à l’ombre d’un arbre en été ? La première fois que tu as réussi à faire un tour complet à la barre en gymnastique, n’as-tu pas senti la joie de sentir bouger ton corps exactement comme tu le voulais ? « 

Elle avait raison.

Extrait de Grand-mère à Mai dans l’Eté de la sorcière

D’ici, je vous écris, j’ai éteint les trois écrans du boulot, rangé papiers, crayons, porté la maison aux mots ( mon ordi perso) sur la terrasse chaude, et j’écris, je tapote mes textes à moi, mes rubans de choses dans l’ondée délicate du vent bienvenu, pendant que mes enfants joyeux s’ébrouent dans la piscine . Il fait beau, l’été pointe son nez, j’ai bien trop chaud et je me sens heureuse.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *