Ecrire La vie ordinaire

Je laisse la lumière allumée

Je ne sais pas ce que je cherche en ouvrant cet énième blog, mais il me rend heureuse.

Ecrire, ca me rend heureuse.

Ecrire ici, ça me rend heureuse, c’est une plateforme, c’est disponible, ce n’est pas un carnet silencieux, ce ne sont pas des mots en vain, ça va quelque part, je ne sais où et je ne sais vers qui, encore moins quand, ni comment.

Mais, si un petit mot sous le texte est toujours doux, bienvenu, encourageant, cela ne m’empêche pas d’avoir ce plaisir à le faire, venir ici et écrire, quand bon me semble, au rythme qui me plaît.

J’aime écrire, je le fais tous les jours, et ma part si changeante, si mouvante, si balance n’a qu’une face quand il s’agit d’écrire. C’est tout le temps, c’est chaque jour, c’est comme ça, peut être la seule chose immuable de ma vie.

Alors ici, c’est un cahier ouvert. Je raconte sans tout dire. Je dépose mes mots. Je me régale. Je me pose peu de questions. C’est là. Un lieu disponible pour écrire et à lire. Et je sais, que vous passez par là, des fois. Il y a du thé, du café, des gâteaux, un peu de chocolat. Des livres . Un pull pour les frileuses. Un fauteuil confortable.

Je laisse la lumière allumée, enveloppez vous, faites comme chez vous, il y a du papier, un stylo, si vous voulez laisser un mot. La clé est sous le paillasson.

Et je viens souvent recharger les placards, aérer la maison, changer l’eau des fleurs, faire couler du café. Ce lieu me fait du bien et je crois que cela suffit.

Je vous embrasse. C’est la rentrée. Mes deux enfants sont contents, moi aussi. Ça y est, ils grandissent, je suis moins stressée, comme quoi, tout arrive et c’est bien de vieillir un peu, aussi..

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Je suis revenue, j’ai vu de la lumière et je entrée me réchauffer au rayonnement de tes mots.

    1. Merci ma poupette…🖤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *