Ailleurs Apprivoiser, s'apprivoiser Ecrire Lectures Revenir S'écouter

Carnet et canopée

Lundi.

Je commence Ce qu’il faut de nuit. J’ai dévoré hier Le Sanctuaire, hop dernière page refermée avant le sommeil. La claque.

Je prends un Doliprane avec un verre d’eau trop tiède. Tout est tiède ce matin, l’été s’échappe un peu par les fenêtres. Nous avons tous bien dormi, un peu plus au frais, un peu plus nichés sous la couette. Je travaille, porte ouverte, les enfants s’occupent. J’écoute Writing of Blues and Yellow… C’est cette série de la nuit qui m’a soufflé l’envie …

L’ambiance est douce dans le bureau, la fenêtre reste fermée, je garde l’air chaud dont j’ai besoin qu’il m’enveloppe ce matin.

L’été s’échappe et s’évapore. C’est imperceptible et évident à la fois. On arrose moins souvent, et le ciel se brouille d’un gris vaporeux. Le soir, j’ai froid.

J’allume l’ordinateur, et dépose le petit plateau, un bol rond, la théière pleine, j’hésite à mettre un gilet. Cet entre-deux, trop chaud avec et puis sans…je congèle.. le week-end était compliqué.

Je me sens plurielle.

Douce, tendre, riche d’idées et de projets fous. Colère, frustrée, je tiens à peine debout. Heureuse, légère, fière de moi. Chagrin, indigne, incapable de sortir du tunnel toute seule.

J’ai chaud et froid. Je n’en sors pas, de ces méandres dans mon corps. Je veux dehors. Je veux dedans. Je veux voler, effleurer la canopée de mes bras grand ouverts. Je veux mon lit aussi, la mer autour et voguer lentement. Je veux partir. Je veux rentrer. Je veux que cesse cette insupportable danse.

Je me voudrais telle que je suis, acceptant mes errances, mes vagues, mon inconstance. Acceptant le refuge que j’appelle si souvent. Ce ne devrait pas être si grave. Écrire je suis fatiguée si souvent dans mon carnet…

Lundi. Recommencer. Faire le deuil, dire adieu à ces espoirs portés sur le samedimanche. Yeux brouillés, traits tirés. Cheveux lachés aujourd’hui, je flotte, un peu de thé, une petite lumière, écrire quelque chose… Ça ira, hein.

Doux baisers.

Cenina.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *