Apprivoiser, s'apprivoiser S'aimer

Les jours sans

Les jours sans ne sont pas obligatoirement des jours où rien ne va. Des jours compliqués où la journée commence mal dès huit heures, où la bouteille de lait se renverse, la salle de bain est occupée pile au mauvais moment, les bouchons toujours plus longs et une réunion inopinée débute sans nous, un des enfants se blesse dans la cour, on a oublié notre CB au moment de payer les courses, un vilain voyant orange s’allume sur le tableau de bord..

Les jours sans ne sont pas ceux-là, pour moi. C’est un sans plus fourbe et sournois, un sans difficile à prononcer, à définir, à quantifier. Ca ne va pas mais ça va quand même. Ca ne va pas mais je ne sait pas pourquoi, tout semble sur les rails mais…quelque chose n’est pas…ok. C’est dedans, silencieux, lourd ou léger, selon, gris ou bleu, selon. C’est insidieux, ça me grignote. J’ espère un demain sans nuage.

Ces jours-là, j’éprouve une tendresse particulière à mon égard. Disons que, j’ai appris, avec le temps, à ressentir profondément ce que dit ce malaise ( je parle ici de choses légères, de petits jours gris, et pas du tout de vrai mal-être, ou de jours terribles où l’on apprend une nouvelle grave etc…).

Ce sentiment pesant me donne envie, ces jours-là, de me coucher très tôt. J’ai du mal à rentrer à la maison, à faire ce pont entre le travail et le retour dans la vie quotidienne. Dans cet état, il n’y a pas de place pour d’autres, et chaque petit geste maternel, quotidien devient compliqué et presque douloureux. Tout m’agace, rien n’est tôléré, vite dîner, vite une douche chaude, un truc à grignoter, et retrouver mon lit, ma grotte, mon terrier.

Me nicher, me plier, me lover, me retirer, me recroqueviller.

Ce que j’ai appris à décripter donc, c’est le message que mon corps/coeur souhaitent me faire passer : il n’y a pas nécessairement de raison juste et valable MAIS un besoin que l’on prenne excessivement soin de moi. Il n’y a pas à chercher pourquoi, ni comment. Il n’y a pas d’analyse particulière à faire de la situation.

Il y a juste à s’entendre :

  • de quoi ai-je besoin , là tout de suite ?
  • de quelle manière pourrais-je prendre extrêmement soin de moi ?
  • qu’est ce qui me ferait du bien ?

Là tout de suite : J’ai besoin d’une amie avec qui boire un verre et papoter et rire. Ou, j’ai besoin d’une séance de ciné dans l’heure, un bon siège rouge et moelleux rien qu’à moi en croquant lentement des MM’s. Ou, j’ai besoin d’un café seule, une table pour écrire, deux heures avant de rentrer.Ou encore, j’ai besoin d’un bain, d’un plateau repas, et de parler avec mon homme. J’ai besoin de programmer un week-end, des petites vacances ou un prochain voyage. J’ai besoin de sortir, ou de beaucoup dormir, de lire pendant des heures, de deux heures au hammam, d’aller nager. Que sais-je…la liste est longue.

Mes jours sans sont des jours très spéciaux, où j’entends mon besoin sans toujours le comprendre mais où le dedans prend toute la place, où je me sens connectée à moi-même puissance mille, où la priorité a bougé. Ce sont des jours pour moi, comme un appel puissant qui vient de l’intérieur. Des jours où je me sens enveloppée de moi-même, des jours où j’apprends désormais à être une mère pour moi. Des jours gris devenus des jours doux par la force des choses. Des jours à part, devenus précieux. Des jours avec un secret que je porte en moi, un truc nouveau, une forme d’amour.

J’avais envie de le partager ici. Et si le coeur vous en dit, de connaître vos jolies façons de vous couver lors de vos jours sans à vous ..

Cenina.

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Cenina a dit :

    Coucou Sandy, hier était un jour sans et ….je n’ai pas réussi non plus..sinon à me faire couler un bain et à croquer dans un bol de belles cerises pourpres. Ce matin, ça va mieux.Je t’embrasse

  2. Sandy a dit :

    Trop beau Cenina… Les jours sans, j’erre comme une âme en peine et je ne suis pas capable de prendre soin de moi. Alors ton post me parle… Beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *