Chercher la Femme

Je prends un plaisir fou à venir écrire ici, plus que jamais je ne l’ai eu, même à travers mes anciens blogs, tous fermés depuis. Il y a peu de monde encore, ou peu de messages pour le dire, et bien sûr « le dire », ça compte, faire un signe, un coucou, ça encourage, c’est agréable. C’est doux. Mais chaque chose en son temps.

Ce qui est doux surtout, c’est le coeur qui j’y met. Je le fais avec une envie profonde et sincère et je me sens heureuse de ce lieu nouveau, fière de l’avoir fait naître. Aussi, une énorme différence et pas des moindres : je suis réelle.

It means : je ne me cache plus, je donne mon nom, je défie ma peur, je me confronte à qui je suis, je me prends en photo : J’existe ! J’ai un nom, j’ai une voix, j’ai une peau. J’ai une vie, une famille. Une histoire. Et quelque chose à apporter en ce monde.

Je suis une femme. Vivante. Humaine. Je mène une vie banale et j’y cherche un bien-être au quotidien. Il n’est pas présent chaque jour mais les choses sont plus complexes évidemment : le bonheur ne se compte pas à la journée, jour avec, jour sans. Il est partout, tout le temps pour qui veut bien de lui, il se glisse dans notre façon d’être au monde, dans le regard que nous lui portons, il se bat contre les doutes et la fatigue, la normale et l’autre, plus inquiétante qui peut survenir si l’on n’y prend garde.

J’ai quarante ans. Je suis mère et mariée. Je travaille pour une société d’assurance. Je pars en vacances à la mer, et voyage un peu en Europe. J’ai une maison chaleureuse et un jardin prolifique, plein d’oiseaux sympathiques, des cheveux blonds que j’aime longs et en chignon, des yeux verts, des édredons moelleux, du chocolat en réserve et beaucoup de poésie intérieure.

Je suis une femme, mais être une femme c’est quoi ?

Je cherche.

Mes contours, ma place, ma forme. Ma voix, mon âme, ma route.

Je cherche la femme en moi, je cherche qui je suis avec endurance et fascination. J’écoute mon jardin, je lis mes livres, je questionne mon intuition et joue à l’entendre mieux.

J’ai le souhait pour demain, de devenir une meilleure personne. D’entendre vraiment, de voir entièrement, de rencontrer réellement, d’aider pleinement , de m’aimer totalement et de me pardonner, absolument tout . Le souhait de pouvoir me dire , un jour, le plus lointain possible : « J’ai fait de mon mieux, j’ai finis par m’aimer, et j’ai aimé les gens. J’ai apporté ma part d’âme à ce monde et j’ai donné, ce que j’avais ».

Alors, c’est quoi, être une femme ? C’est quoi être une meilleure personne ?

C’est apprendre. Apprendre ma façon d’être au monde, prendre toute entière ma part de vie, me sentir en accord avec mes sens, mes valeurs propres et pas celles inculquées, celles qui collent sans me correspondrent. C’est apprendre à regarder en face le pas beau, la suspicion, les interprétations et à me débarrasser de ces filtres-poison. Apprendre à accepter mes peurs, en combattre certaines, et vivre avec les autres, nichées là, petits bouts de moi . Avoir peur, c’est être vivant.

Sur le papier, c’est très joli. Mais tous les jours, dans le ronron du quotidien, entre les gouttes d’une pluie lancinante, les repas à préparer, les baskets à racheter, le cellier à réorganiser, les vacances à réserver, le boulot, le linge et les états d’âme de notre entourage qui ne collent pas aux nôtres, c’est dur.

Où et comment se relie-t-on à soi ? A quel moment de ces journées trop courtes trouve-t-on la grâce et surtout le désir d’être poétique, romantique, unifié et en phase avec soi ?

C’est ma quête. C’est ce que je cherche.

Je cherche la femme en moi.

Je cherche la femme.

2 Comments
  1. Small head

    Bonjour Cénina,
    Quelle joie de te relire… Je suis contente de te « retrouver ». Je t’ai déjà lu jadis, j’avais aimé ton écriture. J’avais aimé ta lettre à laquelke je n’avais pas répondu pourtant, que j’ai conservée pourtant, je m’en excuse. Si tu n’as pas changé d’adresse, j’y répondrai, le temps aura filé, si tu en es d’accord bien sûr.
    Je me reconnais dans ta quête.
    Je t’embrasse

    • Cenina

      Coucou ! Moi aussi, je suis bien contente de te retrouver ! quel plaisir ce petit message et non, je n’ai pas changé d’adresse ;-). Au plaisir de te lire bientôt alors, merci pour ici, la quête, j’espère que ce lieu te plaira et sera une source quelqu’elle soit ! Je t’embrasse moi aussi . Cenina.

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *